Incroyable pu'er ! Origine et bienfaits

 

Présentation du Pu’er

Tout d’abord, nous allons vous présenter ce qu’est le thé noir « Pu’er » ou « Puerh ». C’est un thé post-fermenté de Chine de la province de Yunnan. Il provient de l’arbre Camellia Sinensis. Il fait partie de la catégorie des thés sombres. Il est très faible en théine. Il a de grandes vertus médicinales et le Pu’er « Tuo Cha » est l’un des plus exporté en Europe. 

feuille-thé-vrac-puerFabrication

Le Pu’er est un thé noir car, il est oxydé puis fermenté. Il existe deux types de Pu’er.

Le Shu Cha est fermenté lors de la production par sudation, puis torréfié et compressé en galette ou en brique. Le goût change, selon l’épaisseur de la couche de feuille et la durée de sudation qui est de 24h renouvelable. Le vieillissement permet d’obtenir des arômes plus importants. Plus les feuilles sont vieillies, plus le Pu’er est prestigieux et tout comme le vin, il peut atteindre 100 ans.

Le Cheng Cha n’est pas fermenté pendant la production, mais il vieillit naturellement. Il peut fermenter dans des conditions de stockages naturelles de manière très lente ou bien plus rapide en utilisant différentes techniques. La recette date des années 1970. En vieillissant le goût des feuilles de Pu’er s’adoucit et devient plus équilibré. C’est un thé qui s’améliore avec le temps.

 

Recettes et labels

boule-de-puer

En Chine certaines recettes de Pu’er sont devenues des classiques. Afin de reconnaître une recette, il faut regarder les quatre chiffres : les deux premiers sont les numéros de l’année, la 3e est le type de feuille utilisée et le 4e et le numéro de la fabrique.

C’est un thé qui peut être classé selon les régions et la manière de le produire.

 

 

Reconnaître la qualité d’un Pu’er

feuilles-de-thés-puer

Pour obtenir un très bon pu’er il faut des feuilles de théiers sauvages, elles doivent être récoltées au printemps (en 2e position l’automne puis en 3e l’été). Afin d’obtenir un grade supérieur il faut des feuilles grandes, vieillies et cassées. Dans le commerce, les feuilles de thé qui composent les galettes de puerh sont mélangées : on va chercher à créer un équilibre entre les feuilles dont la taille et la récolte sont similaires afin d’accroitre une production homogène. Vous saurez reconnaître la qualité d’un excellent Pu’er à son aspect général : les feuilles doivent rester entières, distinctes et non décomposées.

 

 

Les bienfaits du Pu’er

Si vous devez vous expérimenter un thé, c’est bien celui là, car il soigne bien des problèmes.

Il détoxique et purifie l’organisme. Il contient des molécules théaflavines, qui sont des antioxydants qui permettent de faciliter la digestion en diminuant l’absorption des lipides dans l’intestin. Pour optimiser ses vertus il faut le consommer après les repas. Dans de nombreux pays, dont les États-Unis, le pu’er est surnommé le mangeur de graisse. Il permet de diminuer les graisses dans le sang et ainsi d’éviter les problèmes dûs au cholestérol et au triglycérides.

Il renforce le système immunitaire et il stimule l’optimisation de l’activité du foie. Il permet de lutter contre le stress en décontractant. Il permet de lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Selon des légendes, il permettrait de soulager les maux dûs à l’alcool. Terminé les lendemains difficiles !

Alors, est-ce que vous vous laiserez tenter par notre "Slimming Pu'er" de la maison Or Tea ?  Retrouvez tous nos thés pu'er ici

slimming-puer-or-tea-sachet